RÉHABILITATION ET SURÉLÉVATION D’UN IMMEUBLE HAUSSMANNIEN RUE LA FAYETTE

MISSION DE BASE
ÉTUDES EN PAUSE
MOA | AKELIUS
COÛT | 2 100 000 HT€

ARCHITECTE | ATELIER MLH
BE TCE | COTEC

Sur l’un des axes majeurs agrandis par Haussmann, cet immeuble de la fin du XIXème siècle est caractéristique de la période, dans une version très sobre et néanmoins élégante du modèle. C’est cette modestie initiale qui inspire le projet, dans lequel nous proposons de retrouver les enfilades de pièce typiques qui font le charme comme l’impression d’espace de ces appartements actuellement morcelés. Elles seront également augmentées par l’extension d’une des ailes arrière du bâtiment.

En rénovant la toiture, nous proposons de la surélever légèrement, afin de s’accorder mieux avec les profils ascendants de la rue et les imposants voisins. Les recherches menées pour cette surélévation portent sur une déformation légère de la toiture initiale, apportant une inquiétante étrangeté.

« Le principal objet de la disposition intérieure d’un édifice, est d’observer, que les enfilades les plus essentielles s’alignent les unes avec les autres, de manière, que, des pièces de parade et celles de société, on puisse, non seulement jouir de toute l’étendue de l’intérieur du bâtiment et de ses dehors, mais aussi de sa profondeur. » J.-F. Blondel, Cours d’Architecture, 1773, p. 193